Destructeurs-Lapins

Destructeurs-Lapins

Charente-Maritime : les lapins ont tué les chasseurs.

0 appréciations
Hors-ligne


Jean-François Alligné, président de la société de chasse et maire de Saint-Médard est lassé. Condamné pour ne pas avoir tué assez de lapins, l'affaire avait été très médiatisée, il a finalement mis au vote la dissolution de la société de chasse.

« J'ai d'abord défendu mon âme de chasseur. Mais quand j'ai cru comprendre qu'il fallait les exterminer.. » Usé, il a fait voter la dissolution samedi soir : neuf voix pour, et quatre contre.

La société de chasse a été dissoute avec un solde de 1 300 euros. L'équivalent des cotisations de l'année. Juste de quoi payer sa part dans les dommages causés aux vignes de M. Guibert, maire de Mortiers, le village voisin. Les 90 % restant seront pris en charge par l'assurance de la société de chasse, soit 10 000 euros.

« Étranger » de l'île de Ré

Mais la dissolution de la société de chasse n'a pas plu à tout le monde dans la commune. Car sans Association communale de chasse agréée (Acca) à Saint-Médard, la chasse est interdite sur les 300 hectares de la commune. 15 propriétaires terriens étaient donc venus en force pour faire basculer le vote.

Mais aucun ne possédait les 20 hectares d'un seul tenant qui donnent droit au vote.

« Ils ont menacé de me frapper et ils m'ont traité d'étranger, raconte le maire de Saint-Médard, C'est vrai que je suis de l'île de Ré ! », ironise-t-il. Il a toutefois porté plainte à la gendarmerie pour menaces et injures. Et il demande 10 000 euros de préjudice pour les pupilles de la Nation.

« Ils ont tout fait pour que l'Acca soit dissoute. Maintenant ils n'ont plus que les yeux pour pleurer », conclut Jean-François Alligné qui avait réglé les premiers dossiers à l'amiable avec ces propriétaires: 125 euros, 550 euros puis 1 000 euros.

De leur côté, les 18 chasseurs de la commune avaient tué 44 lapins entre 2008 et 2010, puis 143 en 2011. « Il n'y a pas d'obligation de résultat mais ils avaient bien compris que l'Acca payait. Maintenant les gueuletons, c'est terminé », lance Alligné, un brin dépité.

Terminé les gueuletons !

Pourtant le maire se souvient nostalgique du bon repas de chasse de la veille de la course Bordeaux-Saintes.

Et le jour de la course lorsqu'ils mangeaient entre copains les restes de la veille, au bord de la route, en encourageant les cyclistes.

Le maire de Saint-Médard assure toutefois que cette commune de 80 habitants va continuer à bouger même sans société de chasse.

« Pourquoi ne pas créer un comité des fête ? », suggère-t-il. Mais pour lui, c'est plié. Il arrête la chasse. « Plus ça va plus je deviens écolo. » Les fusils sont rangés. Au moins le sien.

0 appréciations
Hors-ligne
Quelle honte ! Pour Cette Pauvre Société De Chasse. Les Pauvres Pas Le Choix De Faire La Dissolution De La Société De Chasse.
Ils Ont Encore Gagner. Quelle Dommage. C'est Vraiment Honteux.


Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres